A la manière de Vasarely

Publié le 7 Avril 2010

31-03-10-065.jpg

31-03-10-066.jpg

Je me suis inspirée de Vasarely (Marc Positive) pour proposer cette activité à mes élèves.

Chacun a peint 9 cercles (tracés à l'avance) et un quadrillage de 9 cases.

Après séchage, les élèves ont découpé leurs cercles et les ont collé sur le quadrillage.

Enfin, l'ATSEM a verni.

Commenter cet article

Maîtresse 30/08/2010 12:18


Oups "aux concepts"


Maîtresse 30/08/2010 12:17


Je ne sais pourquoi ce premier commentaire me fait penser au déjeuner sur l'herbe ou à la Joconde … De tout temps, même les artistes établis se sont inspirés des œuvres de leurs prédécesseurs.
Les répliques du déjeuner sur l'herbe :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_D%C3%A9jeuner_sur_l%27herbe#R.C3.A9pliques_du_D.C3.A9jeuner_sur_l.27herbe

La joconde :
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Joconde#Une_source_d.27inspiration

Par ailleurs, je doute quand on étudie la conception des œuvres de Vasarely, que ce soit inspiré de l'enfance. En effet :
1 • il travaille sur l'art abstrait, ce qui n'est pas le propre de l'enfance.
2 • Son objectif est à partir d'une œuvre plane donner le sentiment de la 3ème dimension, une approche qui ne me semble pas correspondre aux concept de l'école maternelle, mais plutôt de fin
d'adolescence (Géométrie).


Solenn 30/08/2010 08:40


L'objectif de l'école maternelle puis élémentaire n'est pas de former des artistes, mais d'initier les élèves à l'art, à sa pratique et de développer leurs connaissances en construisant dès la PS
un parcours culturel. Il me semble difficile de demander à des petits de 3 ans de faire preuve de créativité alors qu'ils n'ont aucune notion de ce que c'est et qu'à ce stade de leur développement
psychologique, ils procèdent encore énormément par imitation, sans intention objectif, sans anticipation du résultat... Car peindre, c'est faire preuve d'imagination, de création mais avec déjà en
arrière-plan une idée de ce à quoi on veut arriver.
La démarche de "peindre à la manière de..." et non pas "d'après..." est donc bien d'initier les touts-petits à l'art, de leur apprendre des techniques après analyse d'une oeuvre et de développer
chez eux des savoirs-faire. Forts de cette culture, ce n'est que lorsqu'ils en auront la maturité nécessaire qu'ils pourront faire preuve de créativité ! Et ça n'a rien à voir avec l'estime de
soi... Ne mettons donc pas la charrue avant les boeufs. Le travail présenté sur ce site est remarquable et laisse une place riche et importante à la culture picturale, ce que bon nombre
d'enseignants hésitent à faire faute de culture suffisante. Merci donc à cette enseignante de nous faire partager son travail, ses démarches et de prouver que construire une culture artistique est
possible dès le plus jeune âge.


Florence 29/08/2010 19:21


Ce n'est pas "d'apres Vasarely"...disons que la demarche de Vasarely etait probablement "d'apres l'enfance", ou il a essaye de retrouver la creativite libre, la puissance de la couleur, la purete
des formes... Comme Picasso et bien d'autres, la demarche de l'artiste est de retrouver le geste affirme de l'enfant. Faire penser aux enfants qu'ils font "d'apres quelqu'un" c'est leur enlever ce
qui est le plus difficile a preserver: L'estime de soi. On doit montrer les oeuvres d'art APRES, pas AVANT d'entamer un travail creatif.


administrateur 29/08/2010 20:05



Je tiens à préciser que j'ai écrit "A la manière de Vasarely" et non pas "D'après Vasarely", ce qui n'est pas tout à fait la même chose.


De plus, je ne vois pas bien en quoi le fait de montrer des oeuvres "AVANT" un travail créatif détruit l'estime de soi. Ce serait peut-être le cas si on ne faisait QUE ça mais je crois que mon
blog montre bien que je valorise aussi les oeuvres spontanées.